Blog

  • asset-manager

    Votre épargne doit-elle financer un avenir durable ou une “économie burn-out” ?

    Pablo Grandjean
    8 2018

    La définition actuelle du "meilleur intérêt" de l'investisseur s'en tient à la maximisation du profit, pondéré par le profil de risque du client, sans tenir compte de critères durables. Mais le meilleur intérêt du client n'est pas toujours celui qu'on croit

  • dangers-du-green-supporting-factor

    Un “green supporting factor” fragiliserait les banques et n’aurait qu’un faible impact sur le financement de la lutte contre le réchauffement climatique

    2 2018

    L’idée de réduire les exigences de capital prudentiel des banques pour les prêts aux projets verts est intéressante : elle ouvre un débat trop longtemps ignoré sur le rôle que jouent les banques en matière d’allocation du crédit. Pour autant, le mécanisme du “green supporting factor” n’aurait qu’un impact mineur sur l’environnement, mais contribuerait à rendre le système bancaire plus fragile.

  • Financer la transtion énergétique

    Mettre la finance au service de la transition énergétique

    5 2018

    Dans ce billet, Grégoire Niaudet du Secours Catholique présente des outils pour une modification en profondeur des ‘business model’ des entreprises et institutions financières et une réorientation drastique des marchés financiers et des investissements vers les enjeux d’atténuation et d’adaptation liés aux changements climatiques

  • Développement durable et crowdfunding, un couple gagnant

    3 2017

    Au cœur de l’actualité, le développement durable et le crowdfunding (au sens propre « financement par la foule ») intéressent de très nombreux acteurs. Marika Cuby a réalisé sa recherche de fin d’études sur ces deux sujets. Dans cet article, elle résume quelques idées de son ouvrage « Développement durable et crowdfunding – Pourquoi et comment les projets de développement durable peuvent-ils tirer bénéfice du crowdfunding ? »

  • Plaidoyer en faveur des Banques Ethiques - une initiative italienne

    26 2017

    Dans cet article, Andres Baranes de l’organisation membre de Finance Watch Fondazione Finanza Etica, et Giulia Porino de Finance Watch présentent la nouvelle loi italienne sur la finance éthique et expliquent qu’elle pourrait servir de modèle pour l’Union Européenne ; la loi italienne est en effet la preuve qu’il peut y avoir une volonté politique de définir et de mettre en œuvre, par des moyens légaux, une finance durable.

  • Le capital de l’abondance à l’utilité

    14 2017

    Thierry Philipponnat, directeur du think tank Institut Friedland et ancien secrétaire général de Finance Watch, à propos de son dernier livre "Le capital de l’abondance à l’utilité"

  • Liste des méfaits des banques par Robert Jenkins

    26 2016

    Une liste des "écarts de conduite" des banques élaborée par Robert Jenkins, ancien banquier, ancien gestionnaire de fonds et ancien régulateur, professeur associé de finance à la London Business School et Senior Fellow chez Better Markets

  • Rentrée chahutée pour les régulateurs bancaires


    17 2016

    Pas un jour ne passe sans qu’on entende parler des querelles entre les gouverneurs des banques centrales et les régulateurs bancaires, au sein du Comité de Bâle qui définit les règles, pourtant non impératives juridiquement (“soft law”), du secteur au niveau international. Non sans ironie, les représentants européens – traditionnellement partisans d’une réglementation plus stricte – se retrouvent aujourd’hui à devoir défendre leurs banques en difficulté face aux Américains.

  • Jusqu’où faut-il réglementer la finance ?

    Jusqu’où faut-il réglementer la finance ?


    21 2016

    Toute décision visant à déréguler le secteur financier, à affaiblir les règles de supervision ou à s’en remettre – une nouvelle fois – à la capacité des marchés financiers à s’autoréguler, se révélerait être une grave erreur.

  • L’Europe a renoncé à réguler le trading haute fréquence

    Benoît Lallemand
    5 2016

    La Commission européenne a publié le 25 avril 2016 son projet de règlement délégué complétant la directive 2014/65 sur les Marchés d’instrument financiers (MIF 2). La directive elle-même avait mis la barre très bas en ce qui concerne la régulation du trading haute fréquence (HFT, pour « High Frequency Trading »). Le règlement y ajoute une définition du HFT tellement large qu’elle interdit pour (très) longtemps toute régulation plus ambitieuse de ces pratiques. Une belle réussite, en deux temps donc, pour les lobbys du HFT et des banques d’investissement.